L’entre-deux de Duras


A la lecture du « plus étrange des livres de Marguerite Duras », nous nageons en plein délire et c’est, presque quarante ans après 69, tout aussi agréable qu’effrayant, tout aussi logique qu’absurde. Duras, tour à tour écrivain ou cinéaste, mais toujours auteur de l’entre-deux, adoratrice du contraste. Maurice Blanchot, quand Duras réalisait son premier film éponyme: « est-ce un livre, un film ? l’intervalle des deux ? ». Il est légitime de n’avoir aucune réponse à ces questions. Tant mieux, on s’en passe, de réponses, privilégiant les éléments romanesques qui ramènent à l’expérience propre, à l’enfance : le parc, la forêt, l’hôtel, la baie et parmi eux, les ombres d’Elisabeth Alione, de Stein, de Max Thor, d’Alissa Thor, ces sujets véhiculant l’obsession dans les dialogues désarticulés de l’inconscient. Leurs noms sont répétés à l’infini dans le récit. L’obsession : ce qui revient. Le détail : ce qu’on retient. Le parc de Détruire, dit-elle, c’est le même que celui de Blow-up d’Antonioni : noir et blanc, filmé, écrit, photographié, saisi. Il s’y passe des choses qu’on est libre de deviner ou dont on est libre de se foutre. Les mots de Duras sont ceux d’une phrase revenue à la normale. Les mots ont parcouru plusieurs états. Ils ont été dissimulés avant de revenir à leur nature descriptive. Il est probable qu’il aient effectué cela, ces trajets, de nombreuses fois. Ils se sont prostitués et personne ne le sait.

Matthieu Z.

Publicités
Cet article, publié dans Passerelles entre les arts, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s