Studio Magazine n°40 – juin 1990


studio-magazine_0040

Les toilettes des autres sont des lieux de rencontres littéraires inattendus et incomparables. « Dis-moi ce que tu lis aux toilettes, je te dirai qui tu es », pensée que Pascal a in extremis eu l’heureuse idée de ne pas publier.

J’ai récemment eu le bonheur d’avoir hors de mon territoire, ces quelques minutes qui appellent étrangement et systématiquement à la lecture. Un bout de magazine penchait dangereusement et fût donc désigné volontaire pour partager ce moment. Bonne pioche. Studio Magazine de juin 1990. L’actualité brûlante du cinéma 18 ans plus tôt…

Une lecture rapide, le sourire aux lèvres en découvrant les ravages du temps, une publicité pour les cigarettes Gitanes, pour Kodak, quelques stars oubliées, le 3615 code Studio, les premières images du Parrain 3 laissa la place à une lecture moins « petit malin »… Tout ce qui se murmurait dans le petit monde du cinéma au début des année 90. Instructif ou comment l’anecdote devient élément de réflexion.

Le passé s’écrit au présent.

Le présent est au mieux myope, au pire aveugle. Le passé c’est les lunettes du présent car il permet de le lire, de le déchiffrer. Je n’ai pas souvent eu le sentiment de mieux saisir mon époque qu’en feuilletant cet étranger objet, écrit au présent et conçu pour n’être pas lu au-delà de juin 1990.

L’Histoire des historiens ne vaut rien. Les tenants et aboutissements sont connus, les erreurs avouées, les noms des vainqueurs et des vaincus célébrés. Bref, cela revient à voir un film en connaissant déjà la fin. Intéressant mais pas vibrant. Ce qui en revanche est passionnant, c’est de lire, de voir une œuvre d’époque. In situ. C’est en cela que l’Art dépasse la Savoir. Il met au présent le passé. Le passé devient vivant et éclaire le présent.

Le recul dans le temps permet de discerner ce qui est de l’ordre de la continuation immuable, ce qui relève de l’évolution et ce qui tient de la révolution. Dans cet ordre et à mon sens : la suffisance des experts ; la suprématie du graphique sur l’écrit ; le conservatisme au sens de vouloir figer en l’état le corps et la planète.

Le prix de cette lampe à éclairer le présent ? 30 francs.

Augustin B.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s