Ce que permet Harvey Milk


18937551

Harvey Milk, le dernier film de Gus Van Sant, est passionnant pour au moins deux raisons :

La première, c’est qu’il permet de constater que l’histoire, tristement, se répète. Et qu’il ne faudra jamais cesser de se battre pour des acquis qui seront sans cesse remis en cause. Question d’avancées et de reculs. Dans le film, Sean Penn est un homme qui, entre 1970 et 1978, va se battre pour une nécessité : la reconnaissance des droits des homosexuels, considérés alors aux Etats-Unis comme des individus dangereux, délinquants, malades. La manière dont l’acteur se saisit du rôle est extraordinaire. Sean Penn se transcende dans le contexte d’une injustice insupportable : la volonté de supprimer les droits de certains en raison de leur préférence sexuelle. Par son engagement, l’homme va briller en réussissant à faire progresser l’acceptation de la condition gay. Il est donc important, aujourd’hui, de voir Harvey Milk, à l’heure où la Californie dit non au mariage homosexuel. Comme il est important, dans une optique plus large, de voir Harvey Milk dans une société où l’église lève l’excommunication d’évêques intégristes qui nient l’Holocauste. Voir Harvey Milk, c’est précisément garder en mémoire que l’homme n’apprend pas des erreurs commises par le passé.

La seconde, c’est qu’il permet de réfléchir à notre capacité d’agir en société. Que faisons-nous, aujourd’hui, dans le contexte d’inégalités toujours insupportables ? Quels sont nos moyens d’action ? A la vision du film, et du combat vital d’un homme engagé pour la défense de ses droits, s’est juxtaposée la lecture d’une interview de Serge Tayssot-Gay, dans laquelle le guitariste de Noir Désir s’exprimait à l’occasion de la sortie de l’album L’Angle Mort, du collectif Zone Libre (monté, entre autres, avec Hamé de La Rumeur et Cyril Bilbeaud, ex-batteur du groupe Sloy – http://www.myspace.com/librezone). Tayssot-Gay y indique la position du collectif : « contre le divertissement qui prend toute la place, contre le monde marchand qui abîme tout ». Je partage cette position. Et ce constat est, en partie, à l’origine de la création de CINETHINKTANK. Car le cinéma est trop reconnu pour sa seule capacité à divertir, alors qu’il permet le plaisir de la réflexion et le dialogue entre les arts. Dans ces colonnes, dans cet espace de réflexion libre, non censurée, nous dénonçons les films qui, selon nous, sont les symptômes d’une déviance de notre société. Une société inégalitaire, rongée par un capitalisme à outrance. Et nous encourageons les films qui nous semblent porteurs d’un message, d’une pensée, d’un plaisir : des films qui viennent s’opposer aux productions hypra-formatées d’une économie cinématographique ronronnante, pourrissante par endroits. Harvey Milk disait : « My name is Harvey Milk and I’m here to recruit you ». Nous disons : « Nous sommes CINETHINKTANK et chacun de nos articles est écrit pour vous mobiliser ». Dans cette optique, nous sommes naturellement à l’écoute d’idées qui permettraient d’accorder une part plus importante aux productions qui ne sont pas dédiées, à tout prix, au seul divertissement.

Matthieu Z.

Publicités
Cet article, publié dans Politique & Société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ce que permet Harvey Milk

  1. Augustin B. dit :

    Il est des articles qu’on aurait aimé avoir écrit, où on est en accord avec chaque mot, virgule, idée. C’est rare mais c’est le cas de cet article. Le vaisseau qui bat pavillion CINETHINKTANK a décidément fier allure.

  2. Johnny Be Good dit :

    on ne boude pas son plaisir de sentir l’esprit partagé d’une conception plus humaine et plus juste de ce monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s