La troisième révolution aura bien lieu…


cinema-3d2

Si la Grande Révolution, à mon sens une illusion vitale, est espérée par certains comme d’autres espèrent le retour du Messie, d’autres révolutions bourgeonnent tous les jours avec des conséquences quant à elles vastes et bien réelles.

Ne nous attardons pas en longue digression introductive, la révolution en question, c’est le cinéma en 3D. Les grands studios américains l’ont décidé : les films du futur (proche) seront en 3D. Ils vont mettre le paquet, et là-dessus nous pouvons leur faire confiance…

Nous devrions assister de notre vivant à la troisième révolution du cinéma. Après le son et la couleur, le cinéma va devoir apprivoiser le relief.

Tout le monde trouvera à se réjouir. Le spectateur évidemment. Le réalisateur doit déjà bouillonner à l’idée d’ajouter cette dimension à son arc. La cordée producteur-distributeur-exploitant de salle trouvera là une source de profit alléchante en faisant revenir les spectateurs vers les salles de cinéma, celles-ci ayant retrouvé une vraie valeur ajoutée.

Tout va changer. Une révolution interdit tout retour à la situation initiale. Certains s’en plaindront et théoriseront leur nostalgie mais la technologie est plus convaincante que l’idée, aussi juste soit-elle.

Jean Renoir propose une idée que je trouve passionnante et qui trouve un écho aujourd’hui avec le cinéma en 3D : « c’est l’histoire de la peinture impressionniste. Avec des amis, nous discutions de cela, et quelqu’un a émis cette idée que j’ai adoptée, et que je garde, que l’aventure impressionniste est en partie due à l’invention de la couleur en tubes. Avant cette époque, avant 1865, disons, les couleurs des peintres étaient dans de petits pots, des petits godets, ce qui était difficilement transportable. Lorsqu’on a eu l’idée de mettre les couleurs dans des tubes en plomb, eh bien ! on a pu mettre ces tubes dans ses poches ou dans une boîte, les transporter, et aller peindre d’après nature. C’est une des raisons qui certainement ont aidé à la naissance de l’impressionnisme, une raison purement technique, et même purement matérielle, mécanique. »

Reste à patienter avant d’assister aux nouvelles aventures artistiques qui naîtront de cette nouvelle technologie. En attendant, nous pouvons aller voir les pionniers du cinéma 3D : « Monstres vs Aliens », et bientôt « My bloody Valentine » de Patrick Lussier, ainsi que le très attendu « Avatar » de James Cameron.

Rassurons nous quand même, quelles que soient les révolutions, certaines choses restent immuables : le but du cinéma restera toujours de raconter des histoires avec des images et du son.

Augustin B.

Publicités
Cet article, publié dans L'Envers du décor, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s