Viens voir les comédiens…


La pièce est terminée depuis dix minutes. J’attends devant la sortie du théâtre. Je regarde l’affiche avec les noms des comédiens, dont celui de Léa que je vais revoir ce soir. Autour de moi, des grappes de gens discutent à voix basse. À travers leurs gestes, leurs sourires et quelques mots, je tente de sonder s’ils ont aimé cette pièce. Nous attendons religieusement la sortie de la troupe de comédiens de « 3 Little Affaires ». Je suis heureux de la revoir. La pièce est réussie, la presse commence à en parler et le public est au rendez-vous.

Six mois ont passé depuis notre première et unique rencontre. J’étais en Auvergne chez mon père. L’automne pestait à l’idée de céder sa place à l’hiver. Rituel quotidien, je prenais mon café chez Mme Bonnefoy (notre voisine qui mériterait bien un article). Petite surprise cette fois-ci, sa petite-fille comédienne, dont elle me parlait tout le temps, était là.

Nous nous sommes baladés ensemble. Après quelques banalités échangées, je l’ai questionnée sur son métier. Je me suis rendu compte à quel point l’image que j’en avais était fausse et fantasmée. Elle n’est ni une rêveuse en demande de reconnaissance perpétuelle, ni une écorchée vive prête au sacrifice de sa vie pour l’amour de l’Art et encore moins une capricieuse sûre de sa beauté. Elle cherche juste à exercer au mieux son métier : incarner un rôle et un texte pour donner, le temps d’une soirée, de la réflexion et du plaisir. On est bien loin des grandes déclarations mains tremblantes sur le cœur que l’on peut lire à longueur d’interviews. Son rêve:  » faire son métier s’en devoir toujours s’en justifier « .

Tout en ramassant des noix, elle me raconte la pièce qu’ils sont en train de préparer avec sa troupe. Elle me parle de leurs craintes à l’idée que se répète l’échec de leur dernière pièce (un an de travail pour rien). Ils font partie de ces nombreux comédiens qui travaillent et jouent sans pouvoir totalement en vivre. Pierre travaille à mi-temps chez Swatch. Helen donne des cours d’anglais à des cadres sup’ en quête d’ascension de carrière. Benoît est gardien de nuit dans un hôtel. Léa garde des enfants.

Lorsqu’on est, comme moi, bien formaté à ce que la conquête du Graal se résume en 3 lettres : C.D.I, tout ça pourrait inquiéter. Et pourtant, il y a entre eux une solidarité qui donne envie : ils vont voir les spectacles des uns et des autres, ils s’échangent les bons plans et les combines ! Mais surtout, ils ont le plus beau des trésors : la liberté chérie. Si chérie mais si chère…

Léa m’explique qu’elle n’est nulle part aussi bien que sur le plateau d’un film. Elle me fait rire quand elle parle des figurants professionnels qui ont dans leur armoire tous les costumes de base du cinéma : flic, avocat, infirmier, prêtre. Ils auront réussi l’exploit de jouer dans une centaine de films sans prononcer une seule parole ! A travers ses mots se dessine une vie bien loin des clichés, une vie passionnée, riche et éprouvante.

La voilà, elle sort du théâtre. Elle a l’air heureuse ! On part boire un verre et on reprend notre conversation un peu là où on l’avait laissée, dans la forêt de Cunlhat. Dans quelques semaines se terminera l’aventure de ce spectacle. Un prochain est en chantier et surtout plus fort que jamais, l’envie de jouer un beau rôle au cinéma. Je la crois, bien sûr. Ce qu’elle osera moins me dire et que je ressens, c’est que le cinéma lui apportera un peu de reconnaissance, au sens de « nous t’acceptons parmi nous ». C’est tout ce que je lui souhaite !

Augustin B.

Publicités
Cet article, publié dans L'Envers du décor, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Viens voir les comédiens…

  1. Aurélie D dit :

    j’ai failli pleurer…joli texte.
    Aurélie D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s