Une question, Monsieur Sarkozy : lisez-vous ?


Adriaen van Ostade, "La Lecture" (1665)

Monsieur Le Président,

Je sais que vous écoutez Chérie FM, dont vous avez confié, en temps d’élections, suivre la programmation musicale avec assiduité. Je sais que vous courez régulièrement pour vous dépenser, et que vous n’avez rien contre une petite virée en mer (le sport, c’est important, je suis d’accord avec vous). Le travail ne fait donc pas tout, vous vous êtes plu à nous le rappeler dernièrement (ici encore vous avez raison, deux mandats d’affilée font beaucoup pour un seul homme). D’où ma question, légitime s’il en est : durant vos plages de loisirs, Monsieur Le Président, prenez-vous le temps de lire ?

Peut-être ne trouverez-vous celui de me répondre, mais qui sait, allez, je tente ma chance. Je vous prie d’abord d’excuser mes manières abruptes et je voudrais dire un mot sur les raisons qui me poussent à vous écrire aujourd’hui. C’est à la suite d’une discussion avec une collègue de travail sur les bienfaits qu’occasionne une lecture régulière, que je me suis demandé ce qu’il en était vous concernant. Dans le même temps, j’ai réalisé que vous occupiez la même fonction, que dis-je, le même poste, que le Général de Gaulle ou que François Mitterrand, littéraires avertis, d’où mon interrogation sur la place que vous accordez à cette pratique majeure, qui plus que toutes fait la spécificité de notre culture française.

S’il vous gêne de me répondre à brûle-pourpoint, je vous propose une chose, ou non, plutôt trois choses (assurez-moi simplement qu’aucun autre membre du gouvernement ne répondra à votre place). Pouvez-vous d’abord me citer le titre du dernier roman que vous avez lu ? Pouvez-vous ensuite me dire quel roman vous a le plus bouleversé cette année, et pourquoi ? Enfin, pouvez-vous me citer un roman de la dernière « rentrée littéraire » ?

Veuillez m’excuser encore de cette approche qui doit vous paraître un peu rude, mais je ressens soudain une irrépressible envie de satisfaire ma curiosité. Car cette question est importante, au fond. Nul doute, en effet, que la littérature aide à mieux comprendre le monde. Or le piteux état dans lequel se trouve le monde de la culture me pousse à croire, Monsieur Le Président, que vous ne lisez pas. En réalité, vous me semblez davantage intéressé par des questions de communication (cf l’affaire Wikileaks) ou taraudé par des considérations liées à une société rongée par l’extrêmisme (cf l’affaire Julien Coupat), que par la littérature. Aussi, lorsque vous vous répandez en allocutions apprises par cœur, je ne vous le cache pas, j’ai quelques difficultés à vous imaginer à votre chevet de l’Elysée le soir, un livre à la main. Mais peut-être me trompé-je. Peut-être. Je vous invite dès lors à bien vouloir dissiper mes doutes : lisez-vous, Monsieur Le Président ?

Peter W.

Publicités
Cet article, publié dans Politique & Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une question, Monsieur Sarkozy : lisez-vous ?

  1. Augustin B. dit :

    Dans les présidents « lettrés », il ne faut surout pas oublier Pompidou qui était agrégé de lettres.
    A propos de l’affaire Gabrielle Russier (une institutrice qui s’est suicidée après avoir été condamnée pour détournement de mineur), Pompidou cite en conférence de presse pour Paul Eluard pour dire sa desapprobation de l’action de la justice tout en restant le gardien des institutions…c’est sublime (lien ci dessous)…et oui, nous en sommes très loin aujourd’hui « oui ou non madame Chazal »

    http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/video/I00006240/pompidou-cite-eluard.fr.html

  2. Un type d' 1 m. 74 dit :

    Dans les prochaines semaines, des graines d’ayatholas tel que vous risque de lui repprocher par la même occassion la défaite de 1870 tant qu’on y est ?

    On atteinds des sommets !

  3. Marc Gauchée dit :

    Prenons un lettré comme Georges Pompidou.
    Il a quand même fait perdurer la France gaulliste et policière jusqu’à la fin de son cancer live.
    Comme quoi on peut aimer les lettres et avoir un faible pour faire du chiffre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s