« C’était un rendez-vous » – 35 ans après


Le 24 mai 1976, à 5h45 du matin, Claude Lelouch réalisait, au volant de sa BMW, une traversée folle de Paris à pleine vitesse. Par amour des films et des femmes, il était prêt, ce matin-là, à risquer sa vie (voir vidéo plus bas).

Le 22 mai 2011, à 5h45 du matin, Lucien Bonnet pour CINETHINKTANK, au guidon de sa Suzuki GN 125, réalisait exactement la même traversée de la porte Dauphine au Sacré Coeur de Montmartre, le même parcours, les mêmes pigeons (voir vidéo plus haut). Malgré toute sa bonne volonté et celle de sa moto, Lucien a mis sept minutes de plus que Claude Lelouch. Par amour du cinéma et de sa compagne, il était prêt, ce matin-là, non pas à risquer sa vie, mais à perdre son permis. Notre époque a un peu perdu en panache…

Pour rattraper Claude, Lucien a dû se résoudre à accepter l’aide d’i-Movie. Un coup de curseur lui a permis d’être plus rapide et de reproduire à quelques secondes près, ce rendez-vous, 35 ans plus tard.

Avertissement : ce film n’est en aucun cas une incitation au non-respect du code de la route. C’est une performance en hommage à un amoureux du cinéma.

Lucien Bonnet

Publicités
Cet article, publié dans The Movie Library, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « C’était un rendez-vous » – 35 ans après

  1. CINETHINKTANK dit :

    Les keufs à l’arrivée au sacré coeur, ça change aussi pas mal, trente cinq ans après… mais c’est l’époque qui veut ça!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s