En 2012, je voterai pour…


Nous allons passer les douze prochains mois à devoir donner un avis sur chacun des candidats. Untel est trop à gauche, celui-ci trop à droite, un autre trop rien, trop ceci, pas assez cela… Chaque candidat passera devant notre tribunal personnel où il en sortira acquitté ou condamné. Puis une inévitable petite phrase, une polémique savamment orchestrée, remettront tous les compteurs à zéro et nous reprendrons la litanie des atouts et défauts de chacun. En 2012, je ne voterai pas pour quelqu’un mais pour une loi. Le candidat qui la présentera dans son programme aura mon vote. C’est tout.

Cette loi m’a été soufflée par un film : Pater d’Alain Cavalier (sortie le mercredi 22 juin). Dans une mise en situation habile et drôle, Alain Cavalier, Président de la République, nomme Premier Ministre Vincent Lindon. Celui-ci a pour mission de mettre en place une règle simple, logique et morale : le salaire maximum ne pourra pas excéder plus de 10 ou 15 fois le salaire le plus faible. La force de cette proposition de loi est son évidence. C’est exactement ce qu’il nous faut. Cela n’empêchera personne de s’enrichir, ni au marché de fonctionner mais cela apportera, un rapport d’échelle intelligible et nécessaire.

Nous sommes à un an des élections. Cette loi doit faire son chemin. Nous, c’est à dire le peuple, devons l’imposer aux candidats. Ils devront se positionner pour ou contre cette loi et s’en expliquer. Elle sera sans doute d’abord prise à la légère, puis critiquée, mais nous y reviendrons inlassablement. Cette idée d’un plafonnement des salaires a le bon sens des lois justes. Aussi révolutionnaires que devaient être l’assurance chômage ou l’assurance maladie, ces avancées sociales se sont imposées par leur évidence. Il en ira de même pour la loi Vincent Lindon !

Alain Cavalier a le premier ramassé ce témoin. A nous de le saisir et de le porter pour qu’en 2012, il nous soit possible de faire ce choix. Le premier geste pourrait être d’aller voir l’excellent film Pater.

Augustin B.

Publicités
Cet article, publié dans Politique & Société, The Movie Library, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s