« Les bons vœux de celui qui se cherche » – Un président aligné [4° épisode / 31 décembre 2010]


L’année 2010 commence avec les derniers feux de la politique d’« ouverture ». Nicolas Sarkozy nomme ainsi Michel Charasse au Conseil constitutionnel et Didier Migaud à la Cour des comptes en février. Mais le pouvoir présidentiel s’émousse et le groupe de « La Droite populaire » emmené par Thierry Mariani, nommé ministre des transports, donne de plus en plus de la voix au nom d’une droite « décomplexée » qu’avait revendiqué Nicolas Sarkozy. La droite tient d’autant plus le discours des « valeurs » que, dans les faits, elle oublie ce qui fonde la République et se livre à l’affairisme le plus éhonté.

Côté oubli, le discours de Grenoble, le 30 juillet, multiplie les effets d’annonce de mesures contre la grande délinquance et les agressions contre les forces de l’ordre, envisageant même la déchéance de la nationalité française. L’été qui suit est marqué par de nombreuses expulsions de Roms en situation irrégulière. Côté affairisme, alors que la réforme des retraites impose un nouvel effort aux Français, Eric Woerth, ministre du travail, est considérablement affaibli par les affaires Bettencourt et de la vente de l’hippodrome de Compiègne.

La cote de popularité du président ne décolle toujours pas. Les effets de la crise financière perdurent et les belles déclarations sur la « moralisation » du capitalisme sont restées lettres mortes. La réforme des retraites, les affaires et le bouclier fiscal plombent la majorité.

Pour celui qui ne peut sortir de son palais sans un dispositif policier surdimensionné, il est important de présenter ses vœux, le 31 décembre 2010, devant sa maison, rappelant la photographie officielle de Jacques Chirac, président en 1995 pourtant affublé du quolibet de « roi fainéant ».

Complètement intégrée à l’OTAN, la France de Nicolas Sarkozy s’est alignée sur les Etats-Unis en politique extérieure. Reste à s’aligner sur l’Allemagne en politique économique, mais ça, ce sera pour 2011. Une France et un président alignés, pas étonnant que l’opération de « re-présidentialisation » patine. Les vœux témoignent aussi de cet alignement sur des grands : la mise en scène et la mention « elysee.fr » copient définitivement celles de la Maison blanche avec l’apparition d’un sceau comme celui du président américain.

Et pour les Français, toujours cette musique lancinante d’un président compatissant sadiquement envers les oubliés de… sa politique : « L’année 2010 s’achève, je sais qu’elle fut rude pour beaucoup d’entre vous ».

[À suivre]

Marc Gauchée

Publicités
Cet article, publié dans Politique & Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s