Un gars et un gars !


Longtemps, le baiser entre gars fut plus que sulfureux. Pas étonnant puisque son histoire commence avec celui de Judas. Et ça commence mal. Parce que c’est ainsi que le traître désigne Jésus aux soldats venus l’arrêter sur le Mont des Oliviers. Saint Luc rapporte les paroles du Christ : « Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’Homme ? ». Avec une telle entrée en matière, pas étonnant non plus qu’il faille attendre plusieurs centaines d’années avant de revoir deux gars s’embrasser publiquement. Mais là encore, le baiser n’était pas que tendresse ! Leonid Brejnev, président du Soviet suprême, avait quelques arrière-pensées en embrassant Erich Honecker, président de l’ex-République démocratique allemande (RDA). Les artistes de RDA ont d’ailleurs reproduit l’image sur l’ex-Mur de Berlin et ce baiser est apparu comme le symbole de la soumission de leur pays à l’ex-Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). Il faut donc attendre le 27 janvier 2013 pour voir naître un vrai « bisou de solidarité » entre les députés socialistes Yann Galut et Nicolas Bays. Hétérosexuels tous les deux, ils marquaient ainsi leur soutien aux manifestants en faveur du « mariage pour tous ». Tous ces baisers entre gars s’adressent donc d’abord à ceux qui les regardent.

Il en est différemment avec le baiser entre les deux cowboys dans Le Secret de Brokeback Mountain. Certes, ils sont mariés, ont une famille, mais leur baiser n’est pas public. Car ils se retrouvent dans la clandestinité pour vivre leur amour, comme ce fut souvent le cas jusqu’à récemment, alors que l’homosexualité était pénalement réprimée et inscrite sur la liste des maladies mentales. À la différence des autres baisers, celui-là est caché, intime. Il scelle une union, révèle les sentiments. C’est peut-être pour cela qu’il possède encore toute sa charge de subversion dès qu’il est vu par les spectateurs : quand en 2008, une chaine italienne a diffusé le film, elle a censuré la scène.

Marc Gauchée

Publicités
Cet article, publié dans Politique & Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un gars et un gars !

  1. Ping : Les Versaillais parlent aux Versaillais : ceci n’est pas une pipe | CinéThinkTank

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s