Suzanne: le film idéal est musical


20131225-090156.jpg
Immanquablement, c’est à la musique de Verity Susman que l’on doit la réussite de Suzanne, le film de Katell Quillévéré actuellement en salle. Car s’il est vrai que l’oeuvre est servie par de belles prestations d’acteurs à contremploi (François Damiens excelle en routier bourru, Sara Forestier crève l’écran en jeune fille écorchée, happée par un amour toxique), sa qualité tient surtout à la tension rock que lui imprègnent les compositions de l’ex-leader d’Electrelane. Electrisantes, celles-ci collent parfaitement à une chronique sociale d’une justesse irréprochable, dont certaines scènes magiques, musicales, parviennent à restituer la poésie d’une vie déglinguée, celle de Suzanne. Alternant ses propres compositions avec des morceaux très marqués 90’s (ceux de Hole, de Noir Désir etc), Verity Susman trouve le bon dosage pour magnifier les scènes dramatiques, amplifier les sentiments, intensifier la fureur de vivre. Une osmose son/image saisissante qui distingue le film des chefs d’oeuvre du genre (un certain cinéma représenté par les films des Dardenne, Dumont et autres Pialat), auxquels on l’associe volontiers.

Matthieu Z.

Publicités
Cet article, publié dans The Movie Library, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s