Quand la mort plombe l’ambiance…


À partir de 1792, les révolutionnaires promettaient « La liberté ou la mort », l’avenir était donc une alternative. Puis le XXe siècle amputa l’un des termes de cette alternative et imagina un avenir forcément radieux oubliant toute fin fatale. C’était la promesse communiste des « Lendemains qui chantent ». D’abord au singulier dans la chanson Jeunesse de Paul-Vaillant Couturier (1937) : « Nous bâtirons un lendemain qui chante », citée, ensuite, au pluriel, par Gabriel Péri dans sa correspondance avant son exécution en 1941.

À la différence de ce XXe siècle aux discours remplis d’« homme nouveau » et de « grand soir », le XXIe siècle semble vouloir s’enfermer dans un tête-à-tête avec la mort, comme ce chevalier (Max von Sydow) du Septième Sceau (d’Ingmar Bergman, 1957) jouant aux échecs avec la Faucheuse (Bengt Ekerot).

LeSeptiemeSceau

C’est ainsi que Manuel Valls affirme, le 14 juin 2014, devant le Conseil national du Parti socialiste, que « la gauche peut mourir », que nous risquons d’entrer dans « une ère dans laquelle la gauche peut aussi disparaître ». C’est Luc Chatel qui lui emboîte le pas en expliquant que « la question, c’est celle de la survie de notre mouvement » et que l’Union pour un mouvement populaire (UMP) « peut disparaître » (Le Monde, 24 juin 2014). C’est enfin ces caricatures d’écologistes qui masquent mal leur détestation de toute activité humaine en prêchant la fin du monde. Comme au XXe siècle, il manque encore un terme de l’alternative mais, ce coup-ci, c’est celui qui donne l’envie de vivre et d’inventer l’avenir.

Les responsables politiques savent pourtant que c’est la vision des lendemains qui donne des raisons d’agir dans le présent. Mais ils ont oublié que ce n’est pas parce que nous savons que c’est la Mort qui gagne à la fin qu’il faut anticiper son règne.

Marc Gauchée

Publicités
Cet article a été publié dans Politique & Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s