Les lendemains (de la gauche) qui chantent


Opposition intermittente des députés communistes à la politique du gouvernement de Jean-Marc Ayrault depuis 2012 ; départ des ministres écologistes après la nomination de Manuel Valls comme premier ministre en mars 2014 ; mouvement des « frondeurs » socialistes hésitant à voter les textes budgétaires ; multiplication des « courants » et autres regroupements ; accusation de ne plus « être de gauche » ou difficulté à nommer la politique gouvernementale entre « socialisme », « social-démocratie » et « social-libéralisme »… La majorité est traversée par des mouvements divers et la gauche semble à la recherche d’une nouvelle définition. Cette définition oscille entre deux pôles qui furent incarnés politiquement en 1906 par Jean Jaurès et Georges Clemenceau et musicalement 2014 par Au fil d’Ariane et Pas son genre.

En juin 1906, Jaurès et Clemenceau s’affrontent à la Chambre des députés. Le premier défend l’insurrection, il dénonce la timidité des réformes sociales du gouvernement des gauches au pouvoir et la répression impitoyable contre les manifestants du 1er mai et les grévistes, suite à la catastrophe de Courrières dans le bassin minier du Nord. Le second défend l’idée que l’État républicain est le seul cadre possible de toute réforme sociale et condamne donc les rêves révolutionnaires et leurs traductions violentes.

AuFilAriane

Ariane (Ariane Ascaride), dans le film de Robert Guédiguian, s’enfuit le jour de son anniversaire et arrive « au pays des merveilles » (selon l’entretien avec le réalisateur dans le dossier de presse). Son voyage la mènera jusqu’au Frioul, île aux allures de théâtre antique où elle interprète Comme on fait son lit, on se couche de Bertold Brect et Kurt Weill adapté par Gotan Project.

Jennifer (Émilie Dequenne), coiffeuse et mère célibataire dans le film de Lucas Belvaux, tombe amoureuse d’un homme de lettre parisien. Au karaoké, elle interprète I Will Survive (de Gloria Gaynor, 1978), véritable annonce de ce qui va se passer : elle va partir se reconstruire ailleurs plutôt que de vivre la fin de sa relation impossible, la réalité de la différence de classes ayant raison de l’utopie amoureuse.

PasSonGenreEn 1906, Clemenceau raillait Jaurès : « Vous avez le pouvoir magique d’évoquer de votre baguette magique des palais de féerie. Moi, je suis le modeste ouvrier des cathédrales, qui apporte obscurément sa pierre à l’édifice auguste qu’il ne verra jamais ». D’un côté la gauche de Jaurès, réduite à une vaine réaction protestataire. De l’autre la gauche de Clemenceau, réduite à une action constructive toujours trop infime. Comme, d’un côté, Ariane s’évade par le rêve. De l’autre, Jennifer ne quitte jamais la réalité. François Hollande, lors de son discours du Bourget le 22 janvier 2012, avait tenté une énième synthèse en citant Shakespeare (Nicholas, chef de la rubrique littéraire du Telegraph et non pas de William, le dramaturge) : « Ils ont échoué parce qu’ils n’ont pas commencé par le rêve »… avant d’être rattrapé par la situation française.

Après leurs chansons, véritables tournants des histoires des deux héroïnes et qui, à ce titre, figurent en intégralité dans les deux films, Ariane et Jennifer ne s’en sortent pas de la même façon : Ariane retrouve sa famille et ses amis, tout un environnement fraternel et solidaire, mais Jennifer disparait sans explication et perd ses amies. L’une s’en sort en faisant société, l’autre s’en sort avec le seul ressort individuel. Précisément, les deux pôles entre lesquels la gauche du XXIe siècle doit se redéfinir.

Marc Gauchée

Cet article a été publié dans Politique & Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s