Contribution au débat sur le projet de loi réformant le code du travail


Le-president-1961-3

Le Président d’Henri Verneuil, dialogues de Michel Audiard (1961)

Jussieux : « Monsieur le Président de l’Assemblée, je demande que les insinuations calomnieuses que le Président du conseil vient de porter contre les élus du peuple ne soient pas publié au Journal officiel »

Le président de l’assemblée : « Il me paraît assez délicat… »

Émile Beaufort : « J’attendais cette protestation. Et je ne suis pas surpris qu’elle vienne de vous, monsieur Jussieux. Vous êtes, je crois, conseiller juridique des aciéries Krener. Je ne vous le reproche pas »

Jussieux : « Vous êtes trop bon »

Émile Beaufort : « Je vous reproche simplement de vous être fait élire sur une liste de gauche et de ne soutenir à l’Assemblée que des projets d’inspiration patronale »

Jussieux : « Il y a des patrons de gauche. Je tiens à vous l’apprendre »

Émile Beaufort : « Il y a aussi des poissons-volants mais qui ne constituent pas la majorité du genre »

Gérard Chivé

Cet article, publié dans Crisis ? What crisis ?, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s