Quand les hommes ne préfèrent plus les blondes


moncler1

Dans Le Monde des 18 et 19 septembre 2016 est parue, en pleine page, cette publicité pour les vêtements d’hiver Moncler.

Et qu’y voit-on ? Un homme emmitouflé dans sa parka-doudoune et une femme rousse nue emmitouflée dans les bras du gars en parka-doudoune. On savait déjà que quand tu as une belle voiture, tu péchos forcément la femme canon (« Il a l’argent, il a le pouvoir, il a une Audi, il a une âme, il aura la femme » disait une publicité de 1993), mais là, on franchit un nouveau pas dans le sexisme parce qu’Audi accordait quand même une « âme » à l’homme ! Avec Moncler, l’homme n’en a plus, il n’a qu’une parka-doudoune.

Le paysage est un paysage d’hiver et il fait froid : l’homme est bien au chaud, il supporte sa parka-doudoune, il assure, alors que la femme a un teint blafard, elle est à sa merci, elle caille ! L’homme propose ainsi une version inédite de la solidarité amoureuse : il garde sa parka-doudoune, mais offre ses bras pour que la femme se réchauffe aussi. La publicité -c’est son but- montre qu’il gagne sur les deux tableaux : il a un beau manteau sur le dos et une belle femme à ses pieds. Encore une fois, la publicité cherche à faire croire que l’acquisition d’un bien matériel permet de combler un désir tout en diffusant une image de la domination masculine.  Parce que c’est bien connu, la femme qui a froid préfère toujours se réchauffer dans les bras de son homme plutôt que dans un manteau fait pour ça. Or, cette promesse est tout à la fois mensongère et genrée: la femme serait du côté des sentiments (incarnés par les bras chauffant) et l’homme du côté de la réalité (incarnée par la parka-doudoune). Tout faux: aucun bien matériel ne viendra jamais épuiser le désir de l’une comme de l’autre.

Notons aussi que la femme est sûrement son épouse, car une alliance est visible au doigt de l’homme.

moncler2

La formule du sacrement du mariage prononcée par l’épouse devrait donc être légèrement modifiée : « Je te prends comme parka-doudoune pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et la pauvreté, dans la maladie et l’adversité, je promets de t’aimer et de te chérir tout au long de ma vie ».

Et la responsabilité du Monde dans tout ça ? « Il faut bien vivre » diront ses dirigeants. « Il ne faut pas tout prendre au premier degré », diront ceux qui ne se sont jamais retrouvés à poil dans la neige dépendant du bon vouloir d’un gars en parka-doudoune ! Je me souviens alors d’un numéro de M, le 18 juin 2016, donnant la parole à Rocco Siffredi et ce numéro avait fait parler de lui.

4959801_6_0364_2016-06-28-d78afcd-25450-1v0n682_ef505af4ecf3412d5004c1efc984df3e

Comme l’écrit le médiateur, Franck Nouchi (28 juin 2016) aux lecteurs du Monde : « le numéro Spécial sexe de M, le magazine du Monde, vous a fait réagir. Outrés, choqués, furieux, vous avez été plusieurs dizaines à nous écrire, allant même parfois jusqu’à menacer de vous désabonner dans l’heure ».

Ces mêmes lecteurs outrés par le gros zizi de Rocco (que l’on voyait en pages intérieures) écriront aussi en masse pour dénoncer ce que Franck Nouchi appelle « une légère discordance éditoriale ». La discordance est, ici, entre l’ambition d’un quotidien et ses publicités sexistes que l’on voit en pages intérieures !

Marc Gauchée

 

Publicités
Cet article, publié dans L'Envers du décor, Marre !, Produisons !, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quand les hommes ne préfèrent plus les blondes

  1. Arsène dit :

    Siffredi, tanto fredo, si Freddy Mercurey, le mercure a baissé, que ce petit dos est froid, laissez moi le réchauffer, excès tairas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s