Tout ce que vous avez toujours entendu sur le cinéma sans jamais oser le répéter (1/3)


annie-hall

            À peine le film terminé, la lumière rallumée et alors que les premiers spectateurs se lèvent, votre filleul qui a commencé des études de cinématographie appliquée à la psychologie cognitive, mais qui, en fait, veut devenir acteur et que vous avez sorti au cinéma pour vous convaincre que vous êtes toujours dans le coup, vous saute dessus… Pas pour vous demander où vous allez l’emmener dîner, mais pour engager un grand débat sur le film, sur ce que vous avez ressenti en particulier et sur le cinéma en général. Que faire ? D’autant plus que le film qui vient de finir vous a laissé à peu près aussi émoustillé qu’un documentaire sur le 15ème mariage, à titre posthume, de Liz Taylor. Vous ne pouvez pas jouer la montre, en expliquant doctement que seule la pudeur et l’émotion qui vous étreignent encore, vous empêchent de vous exprimer dans l’instant, comme ça, à chaud. Pour vous aider à engager la discussion avec votre filleul qu’en tant que marraine ou parrain, vous ne voulez pas décevoir, vous trouverez, dans les lignes qui suivent, ce qui peut se dire sur le cinéma, ce qu’il ne faut pas manquer de dire et, parfois, ce qu’il faut éviter de dire… à vous de juger.

Et n’hésitez pas à proposer des nouvelles « entrées » dans les commentaires, elles seront traitées dans les prochains épisodes !

ACTEUR-ACTRICE. Un acteur doit être émouvant et une actrice doit être nue. Montrer que le critère féminin tend à l’emporter, surtout en début de carrière.

ADJANI (Isabelle). « Encore une performance ! ».

ÂGE D’OR. Jamais le nôtre. « C’était le bon temps ! ». Ajouter péremptoire : « L’âge d’or du cinéma, c’était le muet avec un piano dans la salle »… Mais continuer à s’endormir quand la cousine boutonneuse s’obstine, sous la douce pression familiale, à jouer les Clayderman de la Méthode rose, à deux mains, pendant les dimanches-rosbif-haricots-verts.

ARLETTY. « Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? ». La citer en imitant la gouaille des titis parisiens. Puis revenir à des propos plus sérieux en demandant si « atmosphère » est du genre féminin ou masculin.

ART ET ESSAI. Université du soir.

AUDIARD (Michel). « Le meilleur dialoguiste français ». Il avait ses têtes mais les faisait vivre. « Tu vois quand Audiard a calenché, j’ai fait un coup de calcaire comme une machine qui rincerait avec des cailloux dans son eau ».

AUTEUR. Un vrai auteur est aussi son propre scénariste et donne la réplique dans le film à une actrice beaucoup plus jeune et beaucoup plus belle avec qui il couche.

AVANCES SUR RECETTES. Système de classement des films en 2 catégories, « C’est nul à chier » ou « Y’a p’t’êt’què’que chose ». Quand « Y’a p’t’êt’què’que chose », se contenter d’un « C’est toujours bon à prendre ! ».

BANDE-ORIGINALE DU FILM. « B.O.F. ! ». Servait à vendre des CD, mais ça, c’était avant.

BANDES-ANNONCES. « Souvent le meilleur du film ».

BARDOT (Brigitte). « De l’époque de ses jupes plissées, elle n’a gardé que le côté Vichy ». Défend une vieille lune idéologique à défaut de pouvoir encore montrer la sienne.

BAVARDAGE. Insupportable dans la salle comme sur l’écran. Dans la salle, il anticipe l’action ; sur l’écran, il remplace l’action.

BAZIN (André). Ne pas confondre Hervé et André. Hervé n’a jamais réussi sa mini-vague tandis qu’André est l’inspirateur de la Nouvelle vague. « Bazin, c’est le père de Truffaut ! » (voir ce nom).

BELMONDO (Jean-Paul). « Le plus grand acteur français » (voir Delon).

BIS (Cinéma). Navet au premier degré, nanar au second.

BLIER (Bertrand). « Le génie des situations, pas des histoires ».

BONBONS ET CHOCOLATS GLACÉS. Anciens noms des pop-corn (voir ce mot).

BOUCHE Á OREILLE. Baiser cinéphilique.

BOURVIL. Toute la France rigolarde entre un béret-oreilles et un pantalon-feu-de-plancher. Reconnaître : « Il savait aussi nous faire pleurer » et, ému, préciser : « Comme Bambi ».

À suivre

Cet article, publié dans L'Envers du décor, Les mots du cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s