Les « Obsessions » de Christophe Bier


ChristopheBier

Le vendredi 19 mai, Christophe Bier était à la librairie L’Humeur vagabonde dans le XVIIIe arrondissement parisien, pour y présenter Obsessions (Le Dilettante, 2017), une sélection de chroniques de l’émission « Mauvais genres » sur France culture, entre 2003 et 2016.

LivreBier

J’avais découvert Christophe Bier par ses écrits, depuis Censure-moi. Histoire du classement X en France (L’Esprit frappeur, 2000) jusqu’au Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques 16 et 35mm (Serious Publishing, 2011) qu’il a dirigé. Puis je devins auditeur de ses chroniques dans « Mauvais genres », forme qu’il affectionne particulièrement puisqu’il reconnaît que « la chronique ciselée au cordeau, minutée, déclamée, est devenue mon mode favori d’intervention, équilibre parfait du journalisme et du jeu ».

Cette aventure radiophonique a commencé avec la mort du comédien nain Piéral, le 22 août 2003 et, depuis, l’objectif est resté de « porter l’attention sur les artistes et les objets d’opprobre ». La navigation dans ses chroniques confirme que l’objectif est tenu ! Je découvre ainsi, par exemple, le seul film réalisé par Darry Cowl, Jaloux comme un tigre !, en 1964. Je mets enfin des noms sur des visages ou des images à travers les hommages gourmands aux actrices comme Marion Mitchell interprète de la trilogie : Liane la sauvageonne en 1956, puis de Liane l’esclave blanche (1957) et de Liane la fille de la jungle (1961) ou Rosa Maria Almirall (Lina Romay), actrice fétiche de Jess Franco notamment dans Les Expériences érotiques de Frankenstein (1972) ou La Fille au sexe brillant (1975).

Il y a des chroniques complètement barrées, d’autres qui restent mystérieuses parce qu’elles parlent de films, de romans ou d’individus qui échappent complètement à mon monde.

Il est même possible de lier les chroniques entre elles, de trouver des échos « obsessionnels »… comme celle consacrée au DVD présentant : The Incredible Two-Headed Transplant d’Anthony M. Lanza (1971) et The Thing with Two Heads de Lee Frost (1972), avec celle consacrée à l’ouvrage de Martin Monestier : Les Monstres, histoire encyclopédique des phénomènes humains (Cherche-Midi) où l’on apprend que la neurofibromatose de Robert Melvin le faisait surnommer « l’homme aux deux visages ». Adieu Docteur Jekyll et Mister Hyde faisant cohabiter deux personnalités dans le même corps mais alternativement, le cinéma bis invente la cohabitation cumulative ! Autre réseau à tisser au sein (si j’ose écrire) de certaines Obsessions, entre la chronique dédiée à la comédienne Haji, née au Québec en 1946, découverte par Russ Meyer en 1965 et aux mensurations impressionnantes (96-59-94) et celle dédiée à  Chesty Morgan dont la poitrine (185 cm) était la plus large répertoriée par le Guinness Book et qui ne ménage pas sa peine dans Supernichons contre Mafia de Doris Wishman, (1974).

Même Max Pécas peut être source d’intérêt quand Christophe Bier s’empare de La Main noire (1968) : « Cette aberrante parodie visiblement sponsorisée par Cinzano et dont la morale tient en ce dialogue : ‘Là où rien n’est à sa place, c’est le désordre’. ‘Là où à la place voulue il n’y a rien, c’est l’ordre’ ». Même Max Pécas donc. Car, comme il le confie dans l’avant-propos d’Obsessions : « Ma position n’est pas celle d’un analyste omniscient mais d’un témoin fasciné qui contemple, incrédule et transi, les multiples icônes de son imaginaire : la pornographie, le cinéma bis, le roman populaire, les monstres, les talons vertigineux, le roman noir… ».

C’est ainsi qu’Obsessions invite chaque lecteur à faire confiance à son imaginaire pour devenir son propre « témoin fasciné » puisque, « si rien n’est ontologiquement ‘mauvais genre’, tout le devient. Il suffit de savoir regarder ».

Marc Gauchée

Publicités
Cet article, publié dans Les mots du cinéma, The Movie Library, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les « Obsessions » de Christophe Bier

  1. JPB dit :

    France cul nous étonnera toujours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s