[La scène qui déchire] Le plus long générique de l’histoire de la pornographie ?


dechireDeepThroatGenerique

Alors que Gorge profonde (Deep Throat de Gerard Damiano, alias Jerry Gerard, 1972) est un film de 60 minutes, son générique dure 3 minutes et 53 secondes ! Or, pendant ces presque 4 minutes, la caméra suit Linda (Linda Boreman, alias Linda Lovelace) au volant de sa voiture dans les rues qui la ramènent chez elle. Il ne se passe rien d’autre.

dechireDeepThroatGeneriqueBis

Pourquoi ce choix ?

Parce qu’il faut meubler pour atteindre la durée d’un long métrage ? À l’époque, beaucoup de films de série B ou Z multipliaient les plans « touristiques », de paysages, de fleurs, de scènes de rues bref de plans « gratuits » pour transformer une anecdote de 20 minutes en un véritable film de cinéma !

Ou, peut-être, est-ce la métaphore de la quête de Linda à la recherche de son plaisir ? Le retour à la maison -le générique se termine alors qu’elle gare sa voiture devant l’appartement qu’elle partage avec sa copine délurée Helen (Dolly Sharp)- signifierait bien que la solution est chez elle, en elle, même… au fond de sa gorge pour être précis, là où le docteur Young (Harry Reems) va bientôt découvrir que se loge son clitoris.

Joe Gillis

Publicités
Cet article, publié dans L'Envers du décor, Produisons !, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s