Archives de catégorie : L’Envers du décor

La Trilogie des Caroline chérie : une femme libérée… et conventionnelle (1/2)


Dans son ouvrage, L’Intimité à l’écran. Une histoire de la représentation de la sexualité au cinéma (Nouveau monde éditions, 2017), Alain Brassart reconnaît en Martine Carol « le premier sex symbol français » à travers notamment son personnage de Caroline de Bièvre. … Lire la suite

Publié dans L'Envers du décor | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

[Comme un écho] Comment les hommes qui se rêvent « artiste » se débarrassent des femmes qui les ont aidés


En 1961, dans Cocagne (de Maurice Cloche), Marc-Antoine (Fernandel), chauffeur d’une benne de nettoiement à Arles, mène une vie tranquille auprès de sa femme italienne, Mélanie (Leda Gloria) et de leurs deux enfants. Mais Marc-Antoine se découvre des talents de … Lire la suite

Publié dans L'Envers du décor, Marre !, Politique & Société | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Quand les femmes sont « autres » au cinéma


Dans Domicile conjugal (de François Truffaut, 1970), Antoine Doinel, marié à Christine Darbon (Claude Jade), est recruté pour manœuvrer des maquettes de bateaux dans un bassin artificiel d’une usine hydraulique. C’est là qu’il fait la connaissance de Kyoko Yamata (Hiroko … Lire la suite

Publié dans Crisis ? What crisis ?, L'Envers du décor | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

[Comme un écho] La Différence entre Francisco de Goya et Max Pécas


Dans Claude et Greta (1970), Max Pécas raconte l’histoire de Greta (Astrid Frank), une étudiante suédoise qui arrive à Paris pour faire des études d’art. Elle est hébergée au début dans une famille dont le père n’est pas insensible à … Lire la suite

Publié dans L'Envers du décor, Passerelles entre les arts | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Mylène Demongeot et la « Barnumisation » des actrices des années 1950


Dans Le Symbolisme sexuel (éditions Jean-Jacques Pauvert, 1961), Jean Boullet déplore que le cinéma ait installé « le règne de la mamelle ʺhippopo-tamiformeʺ ». Cette « barnumisation » du buste féminin vient, selon lui, d’un « goût des femmes-nourrices pour des hommes-enfants anémiques [qui] complète celui … Lire la suite

Publié dans Crisis ? What crisis ?, Gros son, L'Envers du décor | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Serial copieur


Quand Kichka tient une idée… il y a 2 ans déjà.

Publié dans L'Envers du décor | Tagué , , | Laisser un commentaire

[Comme un écho] Le Cinéma pornographique, « vaccine » de l’ordre bourgeois


Tout montrer. Enfin. Sans fausse pudeur, sans prétexte hypocrite. Ne plus couvrir ce sein – et le reste – que, désormais, je saurais voir. Le cinéma pornographique marque la fin d’une histoire, l’aboutissement d’un chemin vers l’explicite lorsque le cinéma en salle … Lire la suite

Publié dans Crisis ? What crisis ?, L'Envers du décor | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire