Archives de catégorie : Passerelles entre les arts

Marilyn matée par les chiens


Lire la suite de cet article (épisode 2 de la série « Marilyn, sa robe, le vent et les dessinateurs ») de Marc Gauchée dans le n°61 de Papiers Nickelés (l’épisode 1 « Desclozeaux et les ʺcoquinsʺ » a été publié dans le n°59). … Lire la suite

Publié dans Passerelles entre les arts, Produisons ! | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

[Comme un écho] La Différence entre Francisco de Goya et Max Pécas


Dans Claude et Greta (1970), Max Pécas raconte l’histoire de Greta (Astrid Frank), une étudiante suédoise qui arrive à Paris pour faire des études d’art. Elle est hébergée au début dans une famille dont le père n’est pas insensible à … Lire la suite

Publié dans L'Envers du décor, Passerelles entre les arts | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Sur les traces] Les Bustes de dessinateurs


Dans le n°58 de Papiers Nickelés (« la revue de l’image populaire »), est reproduite la page du magazine Fantasio du 17 juillet 1909 brocardant la curieuse idée d’élever une statue au dessinateur Jules Baric. Installée dans le parc Mirabeau à Tours, … Lire la suite

Publié dans Passerelles entre les arts | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

[Chrono] 1977/ Jacques Chirac, maire de Paris, fait fermer un théâtre


Dans Papiers Nickelés, « la revue de l’image populaire » (n°58, 3e trimestre 2018), Héronimüs Parminos publie plusieurs dessins réalisés en soutien de la MJC-Théâtre des Deux portes, expulsée par la police en août 1977 (« Cinquante dessins en solidarité avec la MJC-Théâtre … Lire la suite

Publié dans Crisis ? What crisis ?, Passerelles entre les arts | Tagué , , | Laisser un commentaire

Quand les pubards ripolinent les clichés


Lire la suite de l’article de Marc Gauchée dans le n°57 des Papiers Nickelés, la revue de l’image populaire.

Publié dans Marre !, Passerelles entre les arts | Tagué , | Laisser un commentaire

La révolution se la coule douce


Image | Publié le par | Tagué , , | Laisser un commentaire

Drôle de culture dans « Drôle de drame »


En 1937 dans Drôle de drame, Marcel Carné met en scène l’opposition entre culture savante et culture populaire qui s’était déjà jouée près d’un siècle plus tôt à la Chambre des députés, entre 1843 et 1847. Et cette répétition vient … Lire la suite

Publié dans Passerelles entre les arts, Philosophons !, Think positive | Tagué , , , , | Laisser un commentaire