Valeurs profondes mais gorges chaudes


Contrairement à ce qu’a affirmé Yann Barthès sur Canal+, ce n’est pas deux fois que Nicolas Sarkozy a répété certains éléments de son discours sur l’agriculture, mais trois : le 11 septembre 2007, le 19 février et le 27 octobre 2009. Le président de la République a assené que les Français avaient un « lien charnel avec la terre » et que le monde rural était porteur de « valeurs profondes ». Il faut au moins connaître son Philippe Pétain sur le bout du bras pour comprendre immédiatement le sens de ces expressions, quand la France corrompue des villes devait être régénérée par l’authenticité des campagnes. Au cinéma, seule la pornographie peut livrer des images concrètes de ces « valeurs » et les incarner précisément. Il suffit d’entrer les mots-clés « campagne », « paysan » et « rural » dans le moteur de recherche du supermarché du sexe www.concorde.fr. Les films qui en sortent, permettent aussitôt de préciser la pensée présidentielle.

Dans ces films, la campagne est évidemment d’abord célébrée comme un environnement. Mais, si elle autorise le sexe en plein air, elle n’empêche jamais que de diaboliques désirs s’épanouissent au milieu des bêtes à bon Dieu. La tranquillité de la nature permet même d’oublier tout comportement vertueux. Dans Journal intime de campagne, Laurence profite ainsi du calme pour coucher sa vie sur le papier et ailleurs. Comme l’ennui guette bientôt et que l’horizon est borné, l’entourage et le choix des partenaires sont restreints. Toujours dans Journal intime de campagne, Christine à la chance de pouvoir profiter de la vigueur de deux campeurs. Mais les touristes sont rares dans la « France profonde » des films pornographiques. Les partouzes se font donc entre voisins ou avec le curé et sa bonne (ici, point de facteur, car cette ruralité est oubliée des services publics).

Seules comptent les transgressions. C’est pourquoi l’inceste y est même fréquent (Les Paysans et leur salope de fille 1,2 et 3). La proximité avec les animaux donne des idées : les femmes sont « telles des juments indomptables face à des étalons fougueux » dans La belle paysanne. D’autres rapprochements sont plus triviaux. Rejouant la porcherie, deux paysannes humilient un fermier en le couvrant d’excrément et d’urine dans No Limits 4. Et quand les filles rurales ne taquinent pas « le pénis d’un cheval » dans Horse Story 2, l’une d’elles s’occupe de la « grosse quéquette de son chien » dans Animal Series 3.

C’est ainsi que « le lien charnel avec la terre » peut recouvrir des « valeurs profondes » de perversion et de lubricité, bien éloignées de celles complaisamment citées par Nicolas Sarkozy dans un autre discours le 9 février 2010 : « le respect de l’autre », « l’entraide », « le travail »… Sans doute parce qu’attribuer des « valeurs » à un territoire ne relève que du fantasme et jamais de la réalité.

Marc Gauchée

Publicités
Cet article, publié dans Politique & Société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Valeurs profondes mais gorges chaudes

  1. Marc Gauchée dit :

    Le phénomène fantasmée est ancien:
    à la Renaissance et pendant toute l’époque moderne, on brûlait les sorcières dans les campagnes en les accusant de désinhiber les paysans par leur magie et de les pousser ainsi à l’inceste et à l’adultère… Comme quoi la femme sujette au désir est souvent perçue comme une menace.

  2. Bozz dit :

    Très bon Marc. Article mené avec intelligence et justesse 🙂 Merci pour ce moment de lecture !

  3. Ping : Quand l’académie ressuscite la pionnière et la chaudasse « CINETHINKTANK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s